Par monts et sentiers, Février 2013

 

Le mois de Janvier a apporté sur lot de pluie, de boue, de grisaille....

Et bien je crois qu'en ce début Février, c'est encore PIRE! Bien sûr, la boue est encore bien (PLUS) présente sur le terrain. D'ailleurs, par quel miracle se serait-elle évaporée? Du soleil? Ah, oui, le soleil!!! Ca fait un moment qu'on ne l'a pas vu, celui-là... 

 

01

 

En ce samedi matin, faut être carrément toqué pour oser braver la météo plus que maussade. Ou serait-ce simplement que je reprends les bonnes vieilles habitudes de l'Oise : "si on attend qu'il fasse beau pour sortir, on peut attendre longtemps". Après tout, à l'époque, je n'avais pas peur des quelques gouttes qui pouvaient tomber. Et finalement, c'est un temps qui me convient plutôt pas mal...

Sauf qu'aujourd'hui, les gouttes sont particulièrement grosses, et le vent assez cinglant.

Qu'à cela ne tienne, c'est parti pour une petite boucle entre 15 et 20 km, à voir...

  

Comme diraient les copains, les appuis sont fuyants, très fuyants. C'est même pire que cela; c'est un entraînement façon "Scoobidou -bidou" : du sur place dans certaines pentes, voire même des retours en arrière.

 

********

 

Décidément, à chaque fois que je me balade dans ce secteur, que ce soit d'un côté ou de l'autre, je tombe sur ce genre de carcasse... 

  

02

 

La neige se transforme parfois en pluie; c'est plus agréable... Je croise deux frappadingues, qui comme moi, se balladent au vent et au froid...

Joli point de vue sur Les Monges, là où il ne faut surtout pas descendre.

 

03

 

Oui, ben, je ne sais pas pourquoi, je perds le balisage et je me laisse entraîner dans la descente. Résultat : j'arrive là où il ne fallait pas!!! Bilan : 150 m de dénivelé positif à ravaler. Avec les 350 à 400 que je viens de me prendre, ça fait bobo... J'en prends encore un peu en cherchant ce p... de tracé, avant de m'apercevoir enfin que le balisage VTT disparaît et qu'il faut suivre les rectangles  jaunes du PR. Logique, quoi! Pffffff, quand je pense que j'avais choisi au départ de partir en terrain inconnu, carte et boussole à la main, puis que vu la météo, je m'étais rabattue sur ce circuit VTT pour ne pas avoir de problème de navigation (et surtout de lecture de carte, avec ces précipitations), ben tiens! Raté!

Après ce petit jardinage, j'arrive en terrain connu, c'est à dire à l'intersection du Sentier Cathare, par un chemin bucolique fort agréable.

Sur le sentier menant à Roquefixade, le soleil parvient furtivement à percer les nuages et le château se montre à mon regard, tel un fantôme, avec à sa gauche le Roc Marot tout enneigé.

 

 

 

06

 

Je suis heu-reuse. Folle, penseront certains, mais heureuse! Il neige, il y a du vent, il fait froid, la vue qui est si belle d'habitude est complètement bouchée, mais je suis là, contente d'y être... Passage obligé au château...  

 

Je ne m'arrête guère longtemps, je suis trempée, alors je décide de rentrer directement à Roquefort, par le GR de pays. Les kilomètres supplémentaires que je comptais faire autour de Roquefixade sont compensés par l'erreur commise au début du parcours. J'aurai mon compte, je pense!

 

09

 

Avant d'attaquer la dernière ligne droite, le soleil me fait un p'tit clin d'oeil. Le ciel cesse enfin de pleurer. Je n'ai pas envie de terminer, je me sens partie pour des km encore. C'est quand même incroyable, non?

Le temps de faire trempette dans les cascades pour nettoyer mes baskets, la pluie se remet à tomber. Contrairement à moi, le ciel est décidément bien chagrin, aujourd'hui!

 

13

 

 

 

Comment terminer ce CR???

Allez, des chiffres : 19 km pour 860 m de D+ en 2h50.

Ciel qui pleure, Mumu qui rit. Du plaisir ;-) et le coupe-vent rose bonbon ressorti pour l'occasion!